Bienvenue

Ici je mange donc je vis
Tu trouveras dans ce blog mes Rencontres inspirantes, mes Découvertes savoureuses mais aussi mes Instants à oublier.

L'étoile bleue n'a pas d'âge car elle renaît en permanence.
Et si tu suis sa lumière, elle peut te guider vers une transition alimentaire durable.

L’astuce culinaire et nutritionnelle : la réhydratation des légumineuses


Mais quelles sont les graines qui trempent dans ta cuisine?

Aujourd’hui je te partage une étape importante dans la cuisson des graines appelée aussi légumes secs  (haricots, pois, lentilles …), c’est le trempage préalable.



Il a de nombreux avantages. 
Parmi lesquels notons, le cas des haricots rouges. Savoureux dans un pâté forestier, la réhydratation permet d’amener de l’émollient dans la texture de la future préparation.
Un trempage toute une nuit facilitera le retrait de la pellicule. Ce qui évitera des inconforts intestinaux après dégustation.

Le soja vendu dépelliculé (graines jaunes) va doubler de volume lors d’un court temps de trempage (30 minutes suffisent) et permettra de confectionner un lait végétal relativement liant pour une préparation salée.



Quant aux lentilles vertes ou blondes, un bain d’environ 2 heures facilitera l’absorption des nutriments par l’élimination de l’acide phytique.
De plus, le temps de cuisson sera divisé par 2.

Pour l’ensemble de ces merveilleuses graines, il est indispensable, avant  cuisson, de bien égoutter l’eau de trempage.

Pense à verser cette eau dans ton jardin ou dans un pot de fleurs.
Car la réhydratation des légumineuses va permettre à la graine de sortir de sa dormance et de libérer la biodisponibilité de ses nutriments.


A bientôt pour une causerie sur la thématique des protéines végétales
letoilebleue3.0@gmail.com

Et si tu veux en savoir plus, voici une courte vidéo en provenance de Londres :  L’explication du Dr M. Greger 
https://youtu.be/dIPKe-IkTqg