Bienvenue

Ici je mange donc je vis
Tu trouveras dans ce blog mes rencontres inspirantes, mes découvertes savoureuses mais aussi mes instants à oublier.

L'étoile bleue n'a pas d'âge car elle renaît en permanence.
Et si tu suis sa lumière, elle peut te guider vers une transition alimentaire durable.

La recette savoureuse : les blinis/pancakes à l'okara

 Aujourd'hui, j'avais envie de te partager une recette à double usage !

En effet, avec cette pâte protéinée, tu pourras confectionner des blinis avec une tartinade pour l'apéritif ou bien des pancakes salés bien consistants nappés d'une sauce.

Voici la recette : 

Ingrédients : - 150 gr d'okara (le résidu de la fabrication du lait d'amandes ou de soja)

- 160 gr de farine de blé (ou de riz et dans ce cas là prévoir plus de lait végétal)

- 15 gr de fécule de maïs

- 1 c à c de bicarbonate 

- 1 c à s d'huile d'olive
-  1 c à c de vinaigre de cidre

- 200 ml de lait végétal (chanvre ou soja)

- sel, thym en fleur, ail semoule, curcuma

Il est possible de remplacer l'okara par des petits flocons d'avoine. Cela rajoutera un effet croustillant😋

Je verse tous les ingrédients dans l'ordre dans un grand saladier (sauf le vinaigre de cidre - à la fin) et je mélange au mixeur plongeant. Puis je rajoute 100 ml d'eau environ selon la texture désirée.

Ensuite j'enduis d'huile de colza une poêle et je confectionne les blinis avec l'équivalent d'une c. à soupe et les pancakes avec une le contenu d'une louche (comme des crêpes salées... sans œufs !). 

Servi à gauche avec une tartinade de la mer et à droite avec une sauce tomate façon bolognaise à la protéine de soja texturée.

Envie de réaliser cette recette végétalienne ensemble ?

FB lessaveursdeletoilebleue

letoilebleue3.0@gmail.com

La récolte des .... plantes aromatiques

 Dans ma localité, en septembre, cette période "après la saison estivale" est souvent appelée l'été indien !

 Les journées sont agréables et douces et le temps est sec.

Au jardin, on peut trouver le laurier, le thym, le romarin, le basilic, le persil et la sauge.

C'est le moment de tailler ces sujets. Ils repartiront en croissance à la prochaine pluie.

Bien séchées et conservées, les feuilles se conserveront tout l'hiver.

Les plantes aromatiques sont des concentrés de saveurs, mais aussi de minéraux.

Car d'une manière générale, les feuilles vertes sont les aliments les plus riches en nutriments (épinards, blettes, chou kale, chénopode, laitue)

De ce fait, les aromatiques sont des concentrés nourriciers du fait du séchage.

Pour en avoir un aperçu, je te propose un comparatif au sujet d'un élément essentiel : le calcium. Très présent dans les végétaux, il est également facilement biodisponible.

👉 Attention, les indications sont données pour 100 grammes de plante fraîche ou séchée. Dosage à ne pas utiliser d'un coup ! 

Pour le thym, par exemple, si j'utilise 100 gr de thym séché pour un grand plat, cela correspond à 199 % des recommandations journalières pour le calcium. 

Alors que si j'utilise cette même quantité quand la plante est fraiche, je n'aurai QUE 43 % des recommandations. Ce qui est déjà un bel apport 😀

Source : https://onav.fr

Besoin d'un conseil nutrition ?

Merci de me laisser un texto pour rendez vous

06 30 96 77 56

L'astuce nutritionnelle : Regarder, sentir, goûter

Aujourd'hui, j'aimerais te partager une astuce toute simple qui, au premier abord, ne semble pas liée à un intérêt nutritionnel. Elle se décline en 3 verbes :

regarder, sentir, goûter.


Car, si j'observe les primates au moment de sélectionner leur nourriture, je m'aperçois à quel point ils prennent leur temps pour regarder ce qu'ils vont manger !


Par contre,  le chien dont la mâchoire et la physiologie sont typiquement celle d'un carnivore, attaque sa nourriture beaucoup plus rapidement. 

De ce fait, présenter son assiette de manière à attirer le regard, apporter de la couleur, des variétés de formes, de textures me paraît très important.

Je note aussi la possibilité de se dépayser au moment du repas avec les arts de la table : forme des assiettes, matières, coloris.

On peut sentir la nourriture avec son odorat le basilic fraîchement coupéles oignons qui rissolent, la compote à la cannelle ou le gâteau à la vanille. 
Oui, mais en français ce mot signifie aussi sentir avec ses doigts. 
On peut commencer en amont de l'assiette  : peser ses aliments pour confectionner une préparation c'est déjà manipuler la farine toute douce, le sucre granuleux, la fragilité des pétales des fleurs, le choix des ustensiles de cuisine etc.

Goûter est subjectif par définition ! Je ne dis jamais "c'est pas bon". Si je dois m'exprimer au sujet d'un plat, je préfère dire "J'aime ou je n'aime pas". 

 👉 Petites astuces propres à la conservation des plats à base de végétaux :
Si ta préparation traîne un peu avant d'être consommée, si elle a une odeur suspecte ou un goût trop prononcé, ne consomme pas mais jette-la dans le compost. 
En cas de consommation à ce stade, il n'y a pas de risque de maladies bactériennes (gastro-entérite ou autre empoisonnement comme avec un produit laitier ou de la chair animale).
 
Car même placée au réfrigérateur, un pâté végétal ou une sauce type véganaise peut avancer dans son évolution : ceci est un très bon signe !

Car, cela prouve que ton alimentation est vivante et qu'elle était sur le point d'apporter de bons nutriments à ton corps. Pas de stabilisant ou autre conservateur qui aura pour effet qu'un tacos ou un pain de mie se conservera sans aucune altération pendant 2 mois😠

Regarder, sentir, goûter sont des étapes déterminantes pour que tous les bienfaits des nutriments soient présents dans le bol alimentaire
Mais je n'ai pas conseillé pour autant de passer des heures à table, hein  !!! 
Car si je croque dans une tomate ou dans une pomme, ce n'est pas le même intérêt nutritionnel que si je consomme du coulis de tomates ou une compote très mixée. 
Une purée de pommes de terre aura un index glycémique plus élevé qu'une écrasée de pommes de terre.
La raison ? La notion de "temps d'absorption".

Il s'agit de cet espace temps, souvent zappé" du regard que l'on porte à son assiette à  celui de la mastication jusqu'à  la déglutition. 

En effet, la quantité des sucs digestifs sécrétés au cours du "travail mandibulaire" est conditionné par la texture.

Autrement dit, au plus la soupe est moulinée, au plus vite elle est absorbée et les nutriments, par manque d'enzymes pour les décomposer, de sucs appropriés risquent de passer dans les oubliettes du château ! 

Prendre le temps de créer, regarder, sentir, goûter le contenu de son assiette modifie réellement, au final, l'apport en éléments nutritifs.

D'autre part, selon le Professeur Joyeux "Le goût et l'odorat sont les sentinelles de notre santé".

Alors si une certaine maladie a affecté tes sens ou ceux de tes proches, c'est que les bulbes olfactifs ont été enflammés.

 Il est possible de procéder à une rééducation olfactive à l'aide des coffrets d'Aimée de Mars

Valérie de Mars est une créatrice de parfums que j'apprécie particulièrement pour sa démarche novatrice et ses beaux flacons dont le contenu n'est pas testé sur les animaux.
Alors, pour une nutrition optimale, il est temps d'utiliser tous nos sens au moment de passer à table. 😋
 
D'autres astuces pour que se nourrir reste un plaisir dans un monde qui change ?

FB lessaveursdeletoilebleue

letoilebleue3.0@gmail.com


L'instant à oublier : Le dernier rapport du GIEC

 Ce mois-ci, je te partage un moment de tristesse à la lecture de la synthèse de  rapport. 😢

J'essaie de noter ici des éléments sans toutefois entrer dans la polémique scientifique de l'analyse des causes du changement climatique. 


Mais qu'est-ce que le GIEC ?

Il s'agit d'un groupement international d'experts qui évaluent l'évolution du climat.

Ils procèdent à une synthèse des travaux publiés dans les journaux scientifiques.

Au moment de désigner le ou la candidate qui représentera les écologistes lors de l'élection présidentielle, j'ai eu besoin de comprendre 

- Pourquoi ce dernier rapport qualifie la décennie à venir de décisive ?

- Pourquoi certains scientifiques ou observateurs posent la question de savoir si ce document de 300 pages annonce l'apocalypse ?

A présent, j'avoue que les différentes alertes du GIEC résonnent en moi. Mais, depuis toutes ces années, j'avais un sentiment de non-responsabilité. Situation d'hypnose collective où la conscience de l'impact de mes consommations ne m'affleurait pas 😔

En quoi ce rapport est-il lié à l'alimentation ?

Le GIEC fait clairement état du comparatif entre les émissions des gaz à effets de serre (ou plus précisément leur intensification) selon le régime alimentaire. 

Difficile d'imaginer ce que représente l'élevage dans le monde : 14 % de l'intensification des émissions des gaz à effet de serre (GES).
Donc, le choix végan parait plus favorable.

En fait, le 5 -ème rapport du GIEC recommande un régime alimentaire à forte composante végétale.

Et, je comprends qu'il soit compliqué de saisir le lien avec la rapidité du changement climatique. Mais, ce qui m'attriste le plus c'est la perte de la biodiversité.


Pourquoi est-ce si important ?

Pour répondre à la question, je recommande la lecture de la revue "Virage" N° 4 publiée par l'Association Végétarienne de France, je trouve un éclairage sur a notion de biodiversité et de l'interdépendance des écosystèmes.
De mon point de vue, une prise de conscience globale est indispensable. 
Car, les causes sont multiples : 

- l'urbanisme
- la pollution
- la monoculture intensive
- les pesticides mais aussi
- la pratique de la chasse, "ce désastre écologique" 
selon le naturaliste Pierre Rigaux. 

Ensemble, nous passons par des phases de tristesse face au constat, puis d'impuissance et ensuite, nous pouvons donner un bel élan vers le changement.

Et comme dit Jean Marc Gancille : "Ne plus se mentir", regarder notre propre réalité en face et envisager que chaque vie compte.

Ensemble, recherchons les solutions près de chez nous pour une alimentation saine.

Pour organiser un atelier culinaire, lieu de ton choix  sur l'aire toulonnaise

letoilebleue3.0@gmail.com

Le sujet de la dernière causerie : la restauration collective

 La rentrée semble déjà loin et voilà que la question du repas de midi se pose différemment 😕

Tu fais peut être partie des personnes qui ont changé certaines habitudes alimentaires pendant l'été, d'autres ont découvert la "face cachée de nos assiettes"...

Entre le sort réservé aux animaux, les additifs et d'autres prises de conscience, tu as peut être envie de changer. 

Selon le lieu où tu déjeunes, tu peux éventuellement amener ton propre repas déjeuner. 

Mais selon la situation, étudiant.e, administration, entreprise qui réserve un lieu collectif précis, il s'avère difficile de trouver une alternative végétale.

J'ai été confrontée à la perspective de passer l'après-midi avec une seule feuille de salade dans le ventre ! 

Alors, à l'occasion,  j'ai utilisé  cette astuce : transporter avec moi une tartinade protéinée et une boite hermétique avec quelques légumineuses cuites.

 Ainsi, en demandant une assiette sans viande ni poisson, j'ai pu constituer un repas complet avec les accompagnements prévus par le restaurant ce jour-là.

Autre astuce pour ne pas être piégé.e au moment où tu auras faim : téléphoner la veille au restaurant (qui est prévu pour la journée séminaire, formation ou autre rencontre professionnelle) et ainsi savoir si une possibilité végétale existe.

Mais, au quotidien, cela peut s'avérer ingérable
Alors que faire ? 
Nous pouvons agir individuellement. 

Pour le cas du restaurant scolaire : 

En premier lieu, ce sont les acteurs de la restauration collective que tu peux contacter : les chefs d'établissement, les chefs cuisiniers, les instituteurs et les institutrices, les délégués municipaux.

Ensuite, voici 2 associations qui peuvent agir avec toi. 

Mais dans les 2 cas, seule ton initiative personnelle pourra déclencher la démarche auprès des personnes qui décident : 

 Tout d'abord l'Association Végétarienne de France. 
Cette association existe depuis 25 ans et a évolué avec ses adhérents vers le végétalisme.

Le projet Végécantines a pour but de favoriser le développement de l'option végétale dans les cantines scolaires. 

En 2019, l'AVF a obtenu l'introduction d'une option végétarienne quotidienne dans toutes les cantines gérées par l'Etat (crous, ministères, prisons etc)

A l'appui de documents pédagogiques pour expliquer les bienfaits de l'alimentation à dominante végétale, des actions sont menées en lien avec Greenpeace et aussi la FCPE.

Si tu souhaites que ton enfant puisse trouver une option au quotidien au restaurant scolaire, il est possible de te faire aider en suivant le lien ici : https://www.vegecantines.fr/contact

 L'association "Assiettes végétales" propose de signer un appel pour un choix végétal dans toute la restauration collective en France. 

C'est ici https://assiettesvegetales.org/signez-lappel-pour-un-choix-vegetal

La motivation est plutôt centrée ici sur la réduction de l'impact environnemental et la santé. 

Mais la conséquence sur les vies animales épargnées est immense quand on sait que 3,7 milliards de repas sont servis chaque année en France en restauration collective. https://assiettesvegetales.org/

En bref, parler de son souhait de manger sans cruauté en collectivité et tout peut changer.

D’autres sujets de réflexion ?

letoilebleue3.0@gmail.com

https://www.facebook.com/lessaveursdeletoilebleue 

La découverte inspirante : Les vergers d'Astros

La pomme est un fruit que je consomme presque tous les jours dès le mois de septembre. Nettement moins sucrée que la figue et le raisin, elle peut se décliner en compote crue, tarte, muffins et bien entendu en compote. Quelques cuillères qui rendront une pâtisserie végétalienne bien moelleuse.😍

Mais sur l'aire toulonnaise, les sols ne se prêtent pas vraiment à cette culture. 

Nous avons quelques producteurs sur le littoral, mais renseignement pris, soit la production se cantonne à des petites quantités soit elles ne sont pas biologiquement saine (agriculture raisonnée = intrants chimiques encore plus toxiques que les pesticides de l'agriculture conventionnelle 😡 selon Michèle Rivasi, députée européenne). 

Pourtant, si on s'avance " dans les terres", le territoire appelé la Dracénie abrite des pommiers. J'ai eu la joie d'apprendre que le domaine Château d'Astros convertissait en Bio ses vergers 👍
Cela signifie que, à partir de la date fixée par le cahier des charges de l'organisme certificateur, il n'y a plus d'épandages de produits chimiques sur les arbres. 

Et certaines pratiques seront modifiées.

 Belle démarche de la part de ce domaine viticole situé à Vidauban.

Une agréable visite m'a permis à la fois de passer un moment de détente entre amis et de participer à la cueillette des pommes au château

Bravo pour cette initiative qui promeut la pomme varoise. 
Cette découverte m'a permis de prendre conscience de la réalité de la culture de ce fruit, mais aussi de sa fragilité en terme de conservation.

Des mots pas des maux : Dictionnaire nouvelle ère partie 3

Quand l'expression rime avec évolution.

Aujourd'hui, je termine le partage de ma recherche autour des MOTS qui causent bien des MAUX aux animaux.

💭Voici quelques propositions de mots inspirés du livre " La vie émotionnelle des animaux de ferme"  de Jeffrey M Mason. On peut les utiliser pour que notre façon de nous exprimer nuise le moins possible au Vivant

- Pour le mot jambon. Je pourrais dire à la place : " Morceau de la cuisse d'un cochon".

 Cet animal grégaire propre et joueur dont les organes sont si proches des nôtres que les chirurgiens utilisent des valves cardiaques de porc pour remplacer une valve aortique ou mitrale chez un patient humain ! "

- Pour le mot foie gras. Et si je remplaçais par : "organe d'un canard volontairement en situation de stéatose hépatique par un engraissage contraint et violent."?  

Cet oiseau de la famille des anatidés dont les pépiements des jeunes et le coin-coin des adultes sont des signes d'affection, de panique, de tristesse, d'espoir et renforcent les liens entre les individus."

Pour le mot steak ou beefsteak. Je peux dire "chair d'une vache. Cet animal puissant et doux. Il ne fait aucun doute qu'elle ressent les mêmes émotions qu'un être humain."


Pour le mot 
œuf. Il faut avouer que "futur embryon sécrété par une poule" est nettement plus proche de la réalité, non ? 😕 

La poule, cet animal symbolique de l'attitude protectrice de la mère vis à vis de ses enfants. 

Pour les mots beurre, lait, crème, fromage, yaourt. "Il s'agit de produits transformés puisque le lait est la plupart du temps pasteurisé, issus des sécrétions mammaires du même animal : la vache. 

Ce qui implique obligatoirement que le veau mâle soit arraché à sa mère et passe le restant de sa courte existence enfermé dans une caisse à veau à peine plus grande que lui.

 Il n'aura jamais goûté le lait de sa mère et on le rend anémique en le nourrissant d'un liquide pauvre en fer, afin que sa viande soit blanche.

💬 Et puis, dans notre façon de nous exprimer, j'ai remarqué à quel point nous nous "contaminons" avec des expressions ou redites. L'un.e de nous va dire "c'est clair" ou "du coup" et automatiquement, comme l'accent régional que" l'on traîne et qui se promène", je me vois répéter les mêmes mots !

Alors sur ce même principe, je me suis amusée avec mon entourage à inventer et véhiculer des expressions moins spécistes, plus respectueuses des animaux dans leurs particularités et à mettre en valeur mes pratiques culinaires😋

De plus, retirer la vulgarité dans l'expression française est tout à fait possible avec la richesse sémantique que nous permet notre langue.

Bref la première fois que j'ai utilisé "C'est chaud patate !" Pour parler d'une situation assez tendue. 

Ma collègue de travail a repris tout de suite mon commentaire assez inédit, s'est légèrement détendue voire carrément marrée alors que la situation ne laissait guère à l'imaginer ! ! ! 

Effet collatéral. Les mots apaisent, c'est bien connu. L'évocation de la frite (patate chaude) s'avère nettement plus raffinée que l'ancien, "C'est chi...nt" 

Dans une autre situation où une pluie assez brutale et fugace nous a surpris, comme nous en avons l'habitude dans ma localité, j'entends le fameux "Il pleut comme une vache qui pisse !" 

Mais comment veux tu que le volume qu'une vache urine soit équivalent au nôtre compte tenu du fait que l'animal pèse une tonne ? ? ? Sa vessie est nettement plus volumineuse que la nôtre.

Avoue que commenter le déluge en disant "Il pleut comme un tofu qui s'égoutte",  c'est nettement plus révélateur d'une source de protéines et de fer super importante dans notre alimentation. 

Pour les chats, les réactions sont aussi surprenantes avec l'expression "Pas de quoi fouetter un chat" qui devient "Pas de quoi flatter un chat ". 

"Flatter son chat". On l'entend déjà ronronner, non ? 😊

Si on veut parler d'un évènement ou d'un fait pas vraiment formidable, il existe l'expression "ça casse pas trois pattes à un canard !". Ultra violent non ? 

Et si on la remplaçait par " ça casse pas trois branches à un figuier ! Tout aussi destructeur pour le figuier, mais sur un être vivant non sentient, la perspective est différente.

Pour exprimer une cause pas forcément cachée, nous disons : "Il n'y a pas de fumée sans feu". Mais on dit aussi "On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs". 

Cette expression a l'inconvénient d'impliquer qu'il est nécessaire pour l'être humain d'avoir des œufs (en général de poules) pour se nourrir, cautionne l'élevage et le broyage des poussins mâles, car eux, ne pondront pas d'œufs😞 

Oui, je sais, il est en vogue de pré sexer les œufs en couveuse ! Mais cela ne change rien au fait que l'animal (femelle) est exploitée. Donc je préfère dire "Pas d'omelette sans tofu soyeux !"  *

Expression qui a l'avantage de mettre en avant un ingrédient très utile de la cuisine végétalienne .

Ensuite j'entends aussi "Il ne faut pas mettre tous ces œufs dans le même panier". Expression qui invite à diversifier ses choix. On peut s'investir pour les animaux et rajouter :

 "Il ne faut pas mettre les œufs dans le panier, il faut les laisser en rayon ! "

Pour continuer avec des exemples liés à ce que nous mangeons, on pourrait se passer d'avaler un chien chaud, non ??? 

Le fameux hot dog 😡 

Et puisqu'on croque les messieurs (le très français croque monsieur), je proposerais le croque soycisse. 

Original non ? 

Et garanti sans cruauté😄

Certaines expressions impliquent des travers aux animaux pas toujours justifiés. 

Ainsi le fameux "c'est un chaud lapin" insinue que le lapin a des pratiques sexuelles au-dessus de la moyenne. Mais, qui l'a prouvé? 

Afin de dissiper ce malentendu et de pardonner aux millions de lapins encagés et abattus pour de simples plaisirs gustatifs, on pourrait dire " 

"C'est un chaud lupin !"

Sachant que la fleur est le sexe de la plante, il faut avouer que le lupin est particulièrement fourni en belles fleurs tout au long de sa tige !

C'est intéressant d'évoquer cette graine, car sa teneur en protéines est équivalente à une portion de viande d'abattage 😥


Lorsque je veux parler de quelqu'un qui s'est fait avoir dans une situation, j'ai en tête l'expression, "c'est le dindon de la farce". 

Expression qui implique que l'on a tué un petit de la dinde et qu'on lui a rempli le ventre pour le faire cuire. Et si on faisait cela à un chien, hein  ???

 Bref, on peut remplacer par "c'est le con du dîner de cons" ou bien pour rester dans le végétal à valoriser : "C'est le cardon de la farce"

Autre situation de communication où l'on veut exprimer que deux éléments ne sont pas forcément concomitants ou bien 2 éléments qui ne s'associent pas obligatoirement. 

On dit souvent "Une hirondelle ne fait pas le printemps". 

Mais si je dis " La véganaise ne fait pas manger la fraise" 

Eh oui, cette sauce "type mayonnaise" très digeste qui peut s'accompagner de câpres, je ne m'en lasse pas😋

Par contre, on ne la mélangera pas avec des fruits et du sucré. Donc pas de véganaise avec la fraise ! 

Être libre de sa pensée, cela passe par le choix des mots que nous utilisons.

Aujourd'hui, nous sommes de plus en plus nombreux et nombreuses à avoir conscience de la réalité. Nous pouvons accéder à une alimentation plus éthique, plus durable.

Et passer par des mots et expressions différentes peut être un levier puissant. 

J'espère que ces expressions signerons le début d'une nouvelle ère bienveillante et non violente. Car, comme on dit : Au plus on est de tofus, au plus on rizzz 😆😅

  voir mon produit du mois 

Gabrielle

Se nourrir sans cruauté On en parle ?

letoilebleue3.0@gmail.com

FB lessaveursdeletoilebleue

Les recettes savoureuses : les tartinades colorées

Si l'été est en pente douce, il est encore temps de passer de bons moments en famille ou entre ami.es de bonne compagnie 😊

Et quoi de plus convivial qu'une belle assiette colorée ! 

Aujourd'hui, je te propose 3 houmous ou préparations tartinables différentes 😋

Elles auront la particularité de contenir un mélange intéressant permettant un apport en protéines et bons acides gras. 

👉Attention à l'usage exclusif de l'huile d'olive pour les assaisonnements qui certes, apporte beaucoup d'oméga 9, mais pas les acides gras de la catégorie des omégas 3.

À toi de jouer avec les associations dans l'assiette.

Le bour - SAIN


- 100 gr de noix de cajou issues du commerce équitable préalablement trempées et bien égouttées

- 100 gr de tofu ferme nature

- 1 c à s huile d'olives, 2 de colza, 1 gousse d'ail

- sel, poivre, feuilles de persil et basilic frais

- 1 c à c de jus de citron ou de vinaigre de pommes

J'a choisi de le tartiner sur une tranche de "Pain des fleurs" à la farine de châtaignes et de le servir avec une salade de tomates au basilic

Le houmous de betterave

- 200 gr de betterave cuite et fondante

- 2 c à s de purée de sésame

- 1 c à c de cumin en poudre

- 1 gousse d'ail hachée, sel

- huile d'olive et de caméline

J'ai aimé ce houmous sur du pain de petit épeautre toasté  accompagné de pâtes semi complète à la spiruline.

👉Astuce pour qui trouve un goût de terre à la betterave : je l'achète crue très souvent soldée parce qu'un peu ramollie. 

Ensuite je la fait cuire coupée en tronçons non pelée et je change plusieurs fois l'eau en cours de cuisson 😙

Le caviar d'aubergine 


- 2 aubergines coupées dans le sens de la longueur et passées au four avec sel, poivre, huile d'olives, origan

- 2 gousses d'ail

- 1 c à c de jus de citron 

- 1 c à s de purée d'amandes

- sel, poivre, huile d'olive

J'ai servi ce caviar sur du Pain des fleurs à l'oignon accompagné d'une ratatouille.

Envie de réaliser ces recettes végétaliennes ensemble ?

FB lessaveursdeletoilebleue

letoilebleue3.0@gmail.com

La transition alimentaire : En vacances, as tu mangé autrement ?

 La période estivale est souvent un temps où nous changeons nos rythmes de vie et nos habitudes. Et les pratiques alimentaires en font partie.

Même si cette année, la situation est assez particulière, beaucoup de personnes de mon entourage ont changé leur lieu de vie le temps des congés, leur heure de repas et se sont trouvées autour d'une table différente

Que ce soient des "cousinades" ou autres repas partagés, tu peux avoir rencontré une ou des convives qui, sur le chemin de la transition alimentaire, ont parlé ainsi :

- Je ne mange presque plus de viande ou bien une ou deux fois par semaine.

- Intolérant.e au lactose, j'ai retiré les produits laitiers.

- Depuis que j'ai découvert le jeûne intermittent, je dors beaucoup mieux.

- Le barbecue oui, mais pas avec des cadavres de bébés animaux.

- Je ne mange plus les animaux depuis que j'ai vu les vidéos dans les abattoirs ...

Et tant d'autres échanges sur le sujet. 

Ce sont des situations de communication qui reviennent immanquablement puisque dès qu'un groupe humain se retrouve, se pose la situation du repas (ou apéritif).

Et là, de mon point de vue, cette période est une grande chance quand les échanges se déroulent dans la bonne humeur, dans l'écoute et dans la compréhension de l'autre.

 Un cousin ou un ami perdu de vue depuis longtemps a potentiellement évolué. 

Car c'est dans l'évolution de la conscience de chacun.e (individuelle) de la réalité de nos habitudes alimentaires que nous pourront passer vers une transition alimentaire durable. 

En effet, pour qu'elle soit durable, il nous faudra passer de l'individuel au collectif.

Autrement dit, partager les informations qui alimentent cette prise de conscience que nous pouvons nous nourrir avec un impact plus réduit sur le vivant. Echanger les expériences et les recettes de cuisine végétale.

Au cours de cette période de vacances, tu as découvert des plats végétaliens et tu voudrais les réaliser ?

Des amis ont soulevé des questions et tu voudrais des réponses ? 

Je t’accompagne dans cette démarche 

letoilebleue3.0@gmail.com

https://www.facebook.com/lessaveursdeletoilebleue

Le sujet de la dernière causerie : Les compléments alimentaires

Quand j'aborde la question de la végétalisation de l'alimentation, il m'arrive            d'entendre cette remarque de la part d'un proche, subitement très calé en diététique 😄

Mais tu vois bien que ce n'est pas naturel ton "régime" puisqu'il faut prendre des cachets !!! 😕

Afin d'écraser cette désinformation, je rappelle les innombrables rajouts que l'industrie se permet d'accumuler dans les produits agro-alimentaires. 

Et j'ai l'habitude de prendre l'exemple de l'histoire du fluor rajouté dans le sel !!! 

Pour rappel : ce fluor est un complément alimentaire imposé à toute la population par l'industrie sans aucune considération individuelle pour le besoin réel de chacun.e !!! 

Bref au cours de la discussion, je suis tenue de rajouter 2 points importants : 

- Il est indispensable de s'exprimer de façon objective et factuelle. Autrement dit, s'en tenir au FAITS et non pas aux cas particuliers. Car la micro nutrition n'est pas le produit d'une loterie, mais bien le résultat d'une étude approfondie. 

Chaque situation est particulière. Le complément alimentaire miracle et universel n'existe pas et il n'est absolument PAS indispensable de compléter son alimentation.

- Je rajoute également que je ne vends RIEN !!! Et que la seule intention que je mets dans ma démarche de partage d'informations réside dans l'accompagnement à la transition alimentaire durable.

Pourquoi est-ce nécessaire de s'informer sur la complémentation alimentaire aujourd'hui ?

Beaucoup de spécialistes en nutrition affirment que la population est globalement SUR alimentée mais en situation de SOUS-nutrition. Ce qui signifie que la teneur en éléments que le corps va utiliser, les bons nutriments, est réduite. 

Des études ont effectivement montré la baisse de la teneur nutritionnelle des aliments depuis les années cinquante.

Des personnes de tous âge peuvent être carencées, et ce, qu'elles consomment des produits issus des animaux ou pas. Et, de nombreux troubles apparaissent. Je suis triste de voir que ces carences durent dans le temps et que les gens souffrent ... s'habituent... Puis vivent ces troubles avec résignation  😢

Les causes sont nombreuses. Parmi lesquelles :

👉 l'appauvrissement global des sols, conséquence de la destruction de la biodiversité, des épandages chimiques etc. Je base ma remarque sur les travaux de Claude, Lydia et Emmanuel Bourguignon. Une famille d'experts du sol, ingénieur agronome et docteur en microbiologie.

👉 la consommation de certains aliments qui viennent empêcher la métabolisation de certains éléments nutritifs. Les naturopathes, en particulier, sont des praticiens qui en connaissent long sur les façon d'acidifier son organisme et de rendre moins assimilables les aliments.

👉 on évoque également les sujets très âgés, atteints de pathologies mais aussi le surpoids et l'obésité, des facteurs de surcharge des organes qui métabolisent certaines vitamines (foie, reins)  

👉 Les besoins augmentent selon les situations de la vie : grossesse, adolescence, fumeurs, sportifs...

Comment se supplémenter ? 

C'est une question très complexe. Et pour y répondre, je pense, au premier abord, que la visite chez le médecin nutritionniste ou la diététicienne seront les chemins à suivre en cas de troubles significatifs au quotidien.

👉De plus, le surdosage est sans danger pour certains nutriments (par exemple  la vitamine C). Le surplus sera éliminé. Mais ce n'est pas le cas pour tous les minéraux. Donc prudence, car acheter ces produits peut se révéler inutile et dans certains cas, être inapproprié voire toxique

Pour ma part, c'est à partir du moment où je me suis penchée sur le métabolisation des nutriments que j'ai expérimentée sur ma personne les améliorations dues à la complémentation 😊 Il y a eu véritablement un avant et un après.


Si tu retires totalement les produits issus des animaux de ton assiette, une complémentation en B 12 est fortement recommandée. 

Sur le site Vive la B 12, tu trouveras de nombreuses explications sur ce qu'est cette sous-vitamine, son rôle et les signes de carences.

D'autres nutriments peuvent être manquants dans l'organisme. J'ai la chance d'avoir dans ma localité des points de vente qui proposent des compléments alimentaires de qualité :  

Le silicium G 5 élaboré par le Docteur Loïc Le Ribault qui, après des années de persécutions suite à ses recherches, a laissé une formulation naturelle d'un nutriment essentiel.

L'amélioration du confort articulaire a été très significative pour mon cas.

La complémentation au G 5 certifié est recommandée par le Professeur Joyeux. 

Très récemment, son efficacité vient d'être prouvée dans le cas de lombalgie et de l'emphysème. 
 


Les compléments de la marque Dietaroma m'ont interpellée. 

Une structure spécialisée en phytothérapie depuis 1927, labellisée Bio, ayant mis en place la Responsabilité Sociétale des Entreprises (R.S.E.). 

Autrement dit s'attache à l'éthique et à l'humain dans son fonctionnement.

Et c'est la première fois que je note l'origine "commerce équitable" de l'acérola, source que je recommande pour la complémentation en vitamine C.

D’autres sujets de réflexion ?

letoilebleue3.0@gmail.com

https://www.facebook.com/lessaveursdeletoilebleue 

Quelques sources :

https://www.vivelab12.fr/ 

https://lams-21.com/le-laboratoire

Visuel tiré du site https://www.lesbiofreres.fr/

Produits disponibles au magasin le Biossetan au Beausset ou Marcel et fils La Ciotat :

https://www.dietaroma.fr/

Produits disponibles au magasin Naturalia Ollioules :

https://www.loic-le-ribault.com/le-g5

👉Je note la charte de la causerie ici

https://alimentation-en-conscience.blogspot.com/search/label/charte